Projection du film  « Demain » organisée avec le Syndicat d’initiative La Rawète

Au Centre culturel, le 24 septembre 2016
 

Le documentaire de Cyril Dion et Mélanie Laurent interpelle et vise à démontrer qu'il est possible d'inventer de nouvelles solutions basées sur la débrouillardise et la solidarité, afin de sortir des sentiers battus et de changer le modèle actuel de "société de consommation". Il évoque des exemples réels. Mais qu'en pensent les Engissois ? Comment agir à leur niveau ? Réactions.

  

1) Et si demain était un retour à hier ?

Une époque où l’homme se contentait de ce que la nature lui offrait spontanément… une époque où les diverses tribus humaines vivaient côte à côte sans se préoccuper de la notion de richesse, de pouvoir, de convoitise… une époque où l’homme respectait son semblable, la nature et … finalement lui-même.

Une phrase de Saint-Exupéry à méditer : « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ».

 

2) Le film « Demain » est un condensé extraordinaire d’informations sur la situation mondiale de notre planète littéralement « en sursis » si on ne réagit pas très rapidement malheureusement, comme le dit ce film, « qui a l’argent possède le pouvoir » et à l’heure actuelle, « on » cherche à avoir toujours plus d’argent pour obtenir et garder ce pouvoir au détriment de tout le reste. Puisse ce film être diffusé au maximum surtout auprès des jeunes pour leur ouvrir les yeux et espérer une nouvelle génération plus responsable qui pourra sauver notre planète d’une nouvelle extinction et de tous les malheurs qui la précéderont. (Jean-Claude et Aline de Flémalle)

 

3) Bougeons-nous !!!  Un film qui fait réfléchir.

Je vais arrêter de parler ; à faire de mon mieux pour arrêter de continuer de vivre de la sorte, sachant ce que je sais. Je suis contente de voir qu’au moins 2 idées dont je parle autour de moi sont mises en pratique (l’argent qui est bloqué, qui ne tourne pas et donner la parole aux citoyens par des tables de réflexion).

Beaucoup d’optimisme dans ce documentaire. Et encore bravo à ceux qui y ont pensé !

Ah oui je travaille dans une école. Maintenant, je rêve d’un système éducatif comme c’est montré dans le film. Quelle plénitude pour les enfants et les professeurs.

Une chose positive, en plus de parler de ces problèmes qui grandissent, avec des mais, nous faisons circuler les objets, par exemple lorsque nous ne nous servons plus d’un électro-ménager, nous cherchons qui pourrait être intéressé et nous lui donnons, il pourra par la suite le donner à un autre, une chaine est créée. Nous le faisons aussi avec les revues.

Il est essentiel d’agir. Merci à ceux et celles qui ont déjà démarré. Je vois tout autour de moi des gens qui agissent. Donc, ce film me « booste ». J’ai déjà commencé à mieux m’alimenter, à acheter mon pain chez un artisan local, à acheter « local ». Ainsi je me sens mieux (santé) et je continue, à ma manière, à faire vivre les agriculteurs. Mais je sens que je peux faire plus. (Najat d’Ougrée)

4) Suite à la projection, voici une proposition concrète pour ceux qui ont un grand jardin : « Créer un potager communautaire ».

Je mets dons la partie de mon jardin qui est accessible via une servitude, à la disposition des amateurs de jardinage ! Oui, créer un potager et en profiter ! par exemple 5 familles habitant au centre d’Engis pourraient s’unir dans ce projet. 0479/295327 – rue Joseph Wauters 16 à Engis.

 

5) Mon impression pour Engis ?

Que certains se donnent à fond dans des actions culturelles accessibles à tous et que c’est comme se taper contre un mur X et X fois sans qu’une fissure ne se crée qui laisse apercevoir une lueur d’espoir. Que l’enthousiasme et la volonté ne suffisent pas sans l’apport des autres, sans leur participation, sans, simplement, leur venue aux événements organisés.

Que l’investissement dans la CLDR débouche sur trop peu.

Où sont les réunions promises pour le secteur écoles-musée ? Etc…

Demain sera fort, fort loin…

Demain... Et après ?

arbre

arbre

je rêve ...

je rêve ...