arbre

arbre

je rêve ...

je rêve ...

Bar à débats : 

« Lutte de classes, luttes de places ? »

C’était le 22 février 2017. Le Centre culturel d'Engis organisait un bar à débat avec Peuple et Culture, association d’éducation permanente et populaire. Un bar à débats ? Un endroit où on peut repenser le monde sans langue de bois ni embrigadement. Un lieu convivial ouvert à tous, où on discute autour d’un verre, où on donne son avis en toute liberté. Le sujet du jour : la place du travail dans la société et la question de la lutte des classes.

La formule est intéressante : elle permet à chacun de s’exprimer, quel que soit son niveau de formation, d’expertise ou d’engagement, en veillant à ce que la multiplicité des points de vue soit source d’enrichissement pour le groupe. L’idée étant de s’enrichir de la parole de l’autre, d’échanger pour mieux éclairer les questions que nous nous posons.

 

Concrètement, c’est l’Atelier Théâtre-action du Centre culturel d’Engis, animé par les Studios du Horla, qui a ouvert la soirée, en présentant quelques scènes sur le sujet : le travail vaut bien une pièce ! Une performance symbolisant les conséquences d'un recrutement ressenti comme injuste par les demandeurs d'emploi.

 

Le débat, modéré par Laetitia Godfroid, formatrice permanente au Centre de formation Cardijn, auteure d’une analyse sur le concept de classes sociales dans la société contemporaine, s'est amorcé par un échange avec les comédiens.

 

Progressivement, les participants se sont interrogés : comment s'unir autour d'une même cause dans un groupe, dans une société morcelée ? La lutte est-elle encore possible? Comment mettre une solidarité en action lorsque que chacun est fragilisé? Le débat était animé, les points de vue étaient contradictoires : un participant défendait le point de vue du "recruteur", d’autres se positionnaient en travailleurs ou en demandeurs d’emploi.

 

Des adolescents présents ont souligné l'importance pour eux de cette expérience du bar à débat, où la liberté d'expression est encouragée et où les points de vue sont confrontés et éclairés. Ils ont exprimé leurs difficultés à se projeter dans l'avenir d'une société qui oublie la jeunesse.

 

L'acte culturel inhérent au bar à débat a été salué comme étant une initiative précieuse dans une société de "places", parce qu'il est un rare lieu de tentative de faire "peuple".